đź‘Š Les missions de l'Atelier Soude

L’ Atelier Soudé s’est fixé six principales missions qu’elle vise à remplir au travers de ses différentes activités. Chacune de ces missions s’articule autour des valeurs de convivialité, sobriété et solidarité qu’elle proclame et défend.

  • :factory: La première vise Ă  rĂ©duire les dĂ©chets d’équipements Ă©lectriques et Ă©lectroniques (DEEE, ou D3E). En accompagnant lors des ateliers de rĂ©paration les adhĂ©rents Ă  rĂ©habiliter leurs appareils, l’association offre Ă  ses participants l’occasion d’éviter de les jeter et donc de produire un nouveau dĂ©chet.

  • :fist: La seconde mission consiste Ă  permettre la rĂ©appropriation des appareils Ă©lectriques et Ă©lectroniques par le public de l’association. Cette dĂ©marche qui s’opère en particulier lors des ateliers de rĂ©parations et des formations consiste Ă  dĂ©mystifier la complexitĂ© apparente des objets Ă©lectroniques. Par les explications des rĂ©parateurs et le contact direct avec leurs appareils au travers les manipulations effectuĂ©es (ils sont particulièrement incitĂ©s Ă  participer), les adhĂ©rents redĂ©couvrent leurs objets sous un nouveau jou et comprennent davantage leur fonctionnement.

  • :penguin: Une autre mission cherche Ă  promouvoir les logiciels libres . Relevant d’une philosophie du partage ils sont considĂ©rĂ©s comme une alternative aux logiciels propriĂ©taires dans le sens ou les utilisateurs ont la libertĂ© de les exĂ©cuter, de les copier, les distribuer, les Ă©tudier, les modifier et les amĂ©liorer. Assez peu connus du grand public ils sont pourtant utilisĂ©s dans nombre de nos objets du quotidien et dans diffĂ©rents secteurs d’activitĂ©. Ainsi c’est tout un ensemble d’enjeux moraux et sociaux qui se joue autour du logiciel libre et qui se recoupe avec ceux promus par l’ Atelier SoudĂ© . Il importe donc pour la majoritĂ© des rĂ©parateurs et des organisateurs de soutenir et encourager l’utilisation de ce type de logiciels.

  • :wrench: Rendre accessible la rĂ©paration Ă  tous est une autre mission de l’association. Le dĂ©fi consiste Ă  dĂ©mocratiser les savoirs et offrir la possibilitĂ© Ă  tous de pouvoir rĂ©parer son appareil sans avoir Ă  dĂ©pendre d’un professionnel ou du constructeur. nombre de constructeurs cherchent Ă  rendre la rĂ©paration de leurs matĂ©riels impossible pour les utilisateurs par le fait de ne pouvoir dĂ©monter son appareil, ou de ne pouvoir accĂ©der Ă  des pièces de rechange, ou encore par l’annulation de la garantie en cas de manipulation non autorisĂ©e.
    «Réparer ne devrait pas être une interdiction mais un droit» C’est la raison pour laquelle l’ Atelier Soudé s’attache à rendre cette liberté en offrant à chacun l’opportunité de réparer soi-même son matériel.

  • :mortar_board: L’ Atelier SoudĂ© cherche aussi par ses activitĂ©s Ă  Ă©duquer et sensibiliser aux enjeux environnementaux. Bien que cet aspect soit assez peu mis en avant des ateliers de rĂ©parations, des animations pĂ©dagogiques de sensibilisation sont dispensĂ©es auprès de centres sociaux, MJC, Ă©coles, bibliothèques, ou lors d’évènements locaux.

  • :euro: La dernière mission se propose de dĂ©velopper de nouveaux modèles Ă©conomiques, de travail, de production et de consommation . Par exemple, au travers de ses activitĂ©s de rĂ©paration, l’association propose une forme d’alternative au marchĂ© de masse pour leurs adhĂ©rents. Aussi, cette perspective large lui permet d’élargir ses champs d’action et de travailler sur de multiples projets en lien plus ou moins direct avec ses activitĂ©s principales. Aussi, pour les accompagner dans cet horizon relativement ouvert, l’ Atelier SoudĂ© crĂ©e et entretient de multiples partenariats et relations avec d’autres associations de la mĂ©tropole (mais aussi Ă  l’extĂ©rieur) qui sont le plus souvent militantes. De ce fait, elle occupe une certaine place au sein du paysage associatif militant lyonnais.